Le Team

Bernard Stamm

Les naviguants

L'équipe communication

Les fournisseurs privilégiés

Marie SOLER

:: Les naviguants

Marie SOLER

Equipière

A l’inverse de Bernard Stamm et d’Hugues Puimatto, Marie, elle, est tombée dedans lorsqu’elle était toute petite. C’est, en effet, dès l’âge de cinq ans que la Montpelliéraine tire ses premiers bords en Optimist, dans le sillage de son grand frère. D’emblée, les premiers résultats s’enchaînent, avec notamment un titre de championne de France en 2009. Dans la foulée, elle passe en 420 et intègre le centre régional d’entraînement de Mauguio-Carnon. La encore, les succès sont à la clé puisqu’en 2013 elle devient vice-championne d’Europe, en duo avec Laura Pebebrier,  après quoi, elle s’essaie au 49er FX, rejoint le Pôle France de Marseille et entame une préparation olympique. Elle fait face à plus fort qu’elle mais engrange une précieuse expérience. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si Kito de Pavant la remarque et l’embarque avec lui sur le Tour de France à la Voile 2015, à bord de Made in Midi. C’est ainsi que débute son histoire avec le multicoque et qu’elle décide de rempiler pour une P.O. en Nacra 17, avec Hugues Puimatto. La série est exigeante et le niveau français particulièrement relevé, mais la jeune femme à ce point commun avec Bernard : elle aime relever de nouveaux défis. « En multi, les bases sont les mêmes qu’en dériveur, mais les façons de naviguer sont différentes. C’est très intéressant », explique Marie qui ne néglige pas ses études par ailleurs, puisqu’elle est étudiante en DUT Génie thermique et énergie.

 

« Régater en Diam 24 avec Bernard me permet de toucher à son expérience de la course au large, un univers qui m’est, jusqu’alors, totalement inconnu. Il est très professionnel et a de la bouteille. J’apprends énormément de lui et je sais que tout ce qu’il me transmet va m’être très utile pour la suite ». 

Haut de page

Newsletter

Twitter

Facebook